Dixit

Sarah Michelle Gellar (Buffy)

"Freddie et moi, nous sommes comme n'importe quel couple moderne"
"Je me suis fait un tatouage sur la hanche juste après la fin d'une histoire d'amour..."
"Au début, Buffy était un peu dans le genre pétasse..."
"Je ne trouve pas que Buffy soit une série violente, car cette violence n'est jamais gratuite. Il y a toujours une raison, une métaphore ou une leçon à en tirer"
"Il faut que le public comprenne que, si Buffy est un modèle, je n'en suis pas nécessairement un moi-même"
"Ce qu'il y a de bien avec Joss Whedon, c'est qu'il fait évoluer Buffy continuellement, de telle sorte que le public se renouvelle"
"Pour moi, faire un film tiré de "Buffy" serait une erreur"
"Freddie est mon autre moitié. Je ne pourrais pas rêver garçon plus fantastique que lui. C'est à ses côtés que je veux vivre et fonder une famille."
"C'est beaucoup plus facile de tourner des scènes d'amour avec James Marsters qu'avec David Boreanaz..."
"Tout ce que je suis, c'est grâce à maman que je le dois. Elle est si mignonne. Elle continue à collectionner les coupures de presse dans les journaux locaux pour me les montrer."
"Je ne suis devenue blonde qu'après avoir eu le rôle de Buffy. J'ai accepté parce qu'ils avaient vu que je pouvais le faire avec les cheveux noirs. Ça n'avait donc plus d'importance. Je ne l'aurais jamais fait pour prouver quelque chose à quelqu'un. Je suis une actrice. Je peux jouer le rôle."
"J'en ai marre de ces gens qui disent "la comédie corrompt les jeunes gens". Il y a beaucoup d'acteurs qui travaillent depuis tout petit et ils se portent très bien."
"Il n'y a rien de plus difficile que de tourner un soap. On vous remet le script un jour à l'avance, vous répétez une fois ou deux et vous tournez une prise, peut-être deux, et c'est tout. Contrairement à ce que tout le monde peut croire, nous n'avons pas de prompteur."
"Je suis fatiguée et je râle parfois, mais surtout, s'il vous plaît, ne me plaignez pas. C'est ce que je veux faire, ce que j'adore faire."
"Si j'attends trop longtemps pour montrer aux gens ce dont je suis capable, plus personne ne voudra me voir dans un autre rôle que celui de Buffy."
"Au collège, j'étais très studieuse, je n'avais pas beaucoup d'amis et j'étais mise à l'écart."
"Je n'ai rien de la blonde idiote. Je ne suis même pas une vraie blonde, alors !"
"C'était incroyable de jouer une telle psychopathe sur All my Children. J'ai tenté de me suicider, j'ai tiré sur des gens, je me suis fait avorter, et tout ça, uniquement sur la première semaine. C'était génial !"
"Ce que la série met en avant, c'est l'individualité. Buffy est un individu à part entière, ce qui est merveilleux parce qu'elle montre que vous n'êtes pas obligés d'entrer dans le moule. Elle dit : "Je suis telle que je suis et je suis bien comme ça.""
"La célébrité c'est un peu effrayant. Votre vie change du jour au lendemain, mais vous n'avez pas la possibilité de vous y habituer aussi rapidement."
"C'est le moment ou jamais. Je dormirai quand je serai morte !"
"J'ai une peur panique des cimetières et d'être enterrée vivante. C'est dur d'être tueuse de vampires quand on a peur des cimetières !"
"Je ne me sens pas en compétition avec d'autres comédiennes de mon genre, comme Jennifer Love Hewitt par exemple. Je suis dans mon propre univers. Love [Hewitt] et moi sommes très différentes et les producteurs qui la veulent ne me veulent pas moi. Nous ne sommes pas en compétition puisque nous avons notre propre série. Maintenant, si ce n'était pas le cas...".
"Même si Buffy est basée sur le fantastique, elle est paradoxalement bien réelle, dans la mesure où tous les personnages connaissent les problèmes des jeunes de leur âge. Les situations ne sont pas stéréotypées et les intervenants ont de multiples facettes."
"[Buffy], c'est un rôle de femme forte qui, jusque-là, n'existait pas. Dans les séries télé, les personnages féminins étaient toujours soit trop nunuches, soit très sexy, soit trop quelque chose, et, finalement n'étaient jamais réalistes".
"David Boreanaz, qui joue Angel, et moi adorons nous faire des choses horribles l'un à l'autre. Nous mangions du thon ou des oignons juste avant de jouer une scène d'amour ensemble. Et s'il devait déboutonner mon chemisier, je cousais les bords ensemble pour lui rendre la tâche beaucoup plus difficile."
[Quand elle était au collège] "Je ne parlais jamais de mon métier d'actrice parce que, quand je le faisais, on me traitait de prétentieuse. Mais si je ne le faisais pas, on me considérait encore comme une prétentieuse. Je pleurais beaucoup, parce que je n'arrivais pas à comprendre pourquoi les autres ne m'aimaient pas."

David Boreanaz (Angel)

"Mon divorce m'a rendu plus fort..."
"J'ai peur des poulets et des oiseaux ! Elles sont vraiment tordues ces bestioles, et puis elles sont tout le temps en train de glousser !"
"Je ne peux pas passer devant le rayon volaille d'un supermarché sans avoir une véritable crise d'angoisse."
"Buffy est un arbre et Joss Whedon a créé un nouvelle branche : Angel"
"Je bosse sur une série qui marche, mais demain, tout peut s'arrêter !"
"Ma femme n'aimait pas beaucoup me voir embrasser Sarah dans "Buffy" !"
"Certains fans croient vraiment aux vampires et veulent à tout prix assister à leurs réunions !"
"J'aimais travailler avec Sarah... Sarah est merveilleuse. Une personne formidable. Sans Sarah, je ne serais pas là où je suis aujourd'hui. Alors je lui dois beaucoup."
"Je vois Los Angeles comme une belle blonde avec des sous-vêtements sales."
"L'une des meilleures choses qui puissent t'arriver dans la vie… c'est de voir que tes parents sont fiers de toi. C'est une bénédiction. J'ai beaucoup de chance d'avoir une famille comme la mienne."
"J'aime les filles avec qui on peut parler musique, poésie, littérature."

Charisma Carpenter (Cordy)

"Je passe une bonne partie de la nuit à répéter mes répliques pour qu'elles me viennent naturellement."
"Je crois en moi. Cela arrivera quand ça devra arriver, et pas avant."

James Marsters (Spike)

"Quand je vois un homme dans la rue qui bouscule sa petite amie ou qui l'insulte, je ne peux pas m'empêcher d'intervenir"
"Quand j'étais nu dans "Buffy", Sarah se moquait de moi. Elle me montrait du doigt et elle rigolait..."
"J'aime bien la télévision, mais je préfère utiliser mon temps autrement. J'aime lire, faire de la musique, passer du temps avec mes amis..."
"Les scènes les plus difficiles à tourner sont celles où je dois boire du sang. La production utilise du sirop de fraise mélangé à des colorants. C'est horriblement sucré et franchement dégoûtant..."

Alyson Hannigan (Willow)

"J'ai toujours fait plus jeune que mon âge. Il m'arrive encore qu'on me demande ma carte d'identité lorsque je veux voir un film interdit au moins de 16 ans !"

Nicholas Brendon (Alex)

"Avec Buffy, j'ai l'impression d'avoir tiré le gros lot à la Loterie Nationale".
"J'aime distraire les gens. Je ne veux rien faire d'autre."
"Chaque fois que j'auditionne, j'essaie d'adopter un débit inhabituel. Par exemple, je prends une inspiration au milieu d'une phrase. Dans la vie réelle, les gens réfléchissent avant de parler ; leurs phrases ne sortent pas toujours d'une traite."
"J'avais le nombril piercé depuis trois ou quatre ans quand j'ai commencé à travailler sur la série. Mais comme je devais apparaître torse nu à plusieurs reprises, Joss m'a demandé d'enlever mon clou : il pensait que ce n'était pas le genre d'Alex."

Seth Green (Oz)

"Il y a deux genres de personnes dans le monde : les fans de Michael Jackson et les perdants."
"Ce que j'aime chez Oz, c'est qu'il ne parle pas à tort et à travers. Quand il ouvre la bouche, c'est toujours pour dire une chose qu'il a mûrement réfléchie."

Eliza Dushku (Faith)

"Sarah Michelle Gellar est une boulimique de travail. Je serais incapable de faire ce qu'elle fait."
"Tente le tout pour le tout ou rentre chez toi. C'est vrai. Qu'est-ce que tu as à perdre ?"

Emma Caulfield (Anya)

"Je ne sais pas si je serai encore actrice dans dix ans. C'est un métier très difficile. J'ai souvent l'impression d'être sur un siège éjectable."

Amber Benson (Tara)

"Dans l'ensemble, mon personnage a été plutôt bien accueilli et j'en suis ravie. Je trouve qu'il n'y a pas assez de rôles gay dans les séries."

Kristine Sutherland (Joyce)

"Tout le monde dit que [l'adolescence] est une période difficile, mais je trouve que l'adolescence est un moment merveilleux. La mienne m'a parue si pénible que, contrairement à beaucoup d'adultes, je n'ai pas de mal à m'identifier aux jeunes d'aujourd'hui."
"Je suis une pure new-yorkaise ; j'aime vivre au onzième étage, avec un portier et dix serrures pour me protéger."